Earth Hour 2012 : encore plus de moins

  • Imprimer
Earth HourUn geste symbolique, qui ne résoud rien, mais qui a un sens, comme tous les symboles.
 
À nouveau, Earth Hour vous propose non seulement d'éteindre vos lumières pendant une heure, mais également de débrancher les autres appareils de votre maison (vous savez, ceux en veille, avec leur petite lumière rouge, bleue ou verte), d'éteindre la chaîne stéréo et sortir la guitare/ukulele/de taper dans vos mains en chantant, de débrancher aussi le routeur Internet (ahhhh, nooon, pas Interneeeet ! Si.), de lâcher et éteindre ce fichu ordinateur/tablette/vini (ahhh, nooon, comment je vais faire savoir que je earthhoure, moi, sinooon ! Si.), de courir chez vos voisins illuminés faire sauter leur compteur en ricanant dans la nuit.
 
De passer une heure à la belle étoile, en se demandant comment on pourrait faire un peu de tout ça toute l'année.
Avant qu'on n'y soit obligés, faute d'énergie pas chère... ou faute d'énergie tout court.
 
> Earth Hour, samedi 31 mars 2012, de 20h30 à 21h30, heure locale, pour les citoyens, les entreprises, les collectivités